Du CP au CM2

ENTRE 6 ET 12 ANS – « L’âge moral »

La philosophie Montessori est la même que durant la petite enfance : l’enfant évolue à son rythme et en autonomie. 
Pour autant, il suit dans chaque matière un programme précis et organisé basé sur celui de l’Éducation nationale.
Par ailleurs, ils sont plus responsabilisés par rapport à leur environnement et doivent participer à la vie collective. L’enfant s’ouvre et se connecte à l’extérieur.
Les enfants ont de moins en moins besoin du matériel, ils tendent vers l’abstraction totale.

LE LANGAGE

L’ÉCRITURE

L’enseignant raconte une histoire aux enfants de 6 ans intitulée « l’histoire du langage ».
Ainsi les enfants comprennent que le langage comporte des lois (la grammaire et l’orthographe). Ils saisissent l’importance de la langue comme moyen de communiquer avec les autres.
La littérature et la poésie : La langue est un moyen artistique – comme la danse ou la peinture – de communication et de développement de sa propre personnalité et de son imagination (choisir et écrire un poème ou un récit)
La grammaire et l’orthographe : L’enfant a besoin de comprendre le fonctionnement des phrases.
Analyse de la nature des mots. Apprentissage de la composition et de l’étymologie d’un mot (préfixe, suffixe, radical……). L’étude de la constitution des mots est importante pour l’orthographe.
L’analyse de la phrase devient de plus en plus complexe durant ces 6 années (propositions subordonnées , relatives ….).

En préambule de l’écriture, l’histoire de l’écriture est racontée. Il s’agit ensuite de donner les moyens aux enfants d’aborder l’expression écrite en étant au plus près de leurs expériences et de leurs besoins au quotidien (exposés, préparation de projets, mise à jour du site Internet, correspondances et courriers administratifs…).

LES MATHÉMATIQUES

Maria Montessori dit que l’homme a un esprit mathématique. Nous formons automatiquement des formes et des surfaces. Inconsciemment, l’esprit humain forme de la géométrie. Pour elle, les mathématiques se retrouvent dans l’environnement de l’homme ainsi que dans son histoire.

L’HISTOIRE

C’est au travers de l’histoire que nous pouvons répondre à un certain nombre de questions sur notre environnement. La difficulté en histoire, est son côté abstrait. En grandissant, les enfants comprennent le sens de l’évolution historique et son impact sur aujourd’hui.
Maria Montessori a matérialisé pédagogiquement cette notion du temps : le temps et la durée sont reportés sur une longueur de papier. Le rouleau de la vie est un matériel qui permet à l’enfant de se représenter le temps dans l’histoire.
En parallèle, l’enfant a accès à un grand choix de documentations. Des visites de châteaux, de cités historiques, de patrimoines nationaux et municipaux sont autant d’aides supplémentaires idéales pour mettre du sens à la compréhension de l’enfant sur l’histoire.

LA GÉOGRAPHIE

A partir d’une grande histoire rédigée par Maria Montessori, l’enfant est amené à faire différentes expériences.
La géographie physique : les enfants la travaillent à partir d’observations, d’expériences, de projets, de visites de musées…
La géographie politique : à partir d’observations d’affiches, les enfants étudient les noms donnés aux différents pays. Ils cherchent à comprendre la raison des coutumes de chacun d’eux, l’interdépendance entre les hommes, les marchandises et les monnaies. La géographie politique suscite chez l’enfant le sens des responsabilités.
L’éducation civique : La prise de conscience des droits et devoirs de chacun dans toute société (et aussi dans l’ambiance des 6/12 !) est essentielle à la réussite du « vivre ensemble ». En effet, un sens de l’observation exercé est primordial afin de pouvoir être attentif et respectueux des autres. Dans la classe, des « services » sont mis en place, des regroupements quotidiens sont institutionnalisés avec des règles bien précises d’écoute et de respect de la parole de l’autre.

LES SCIENCES

Le récit « Grand Fleuve Rouge » introduit l’étude des différentes fonctions du corps humain.
Après différentes observations d’animaux et de plantes que nous avons dans l’ambiance, l’enfant arrive par déduction à une classification des animaux et des végétaux à l’aide d’un matériel : « l’arbre ».
Le cheminement d’observations va toujours d’un ensemble vers un détail.
Une introduction à l’écologie permet de développer plus tard les point forts de l’intérêt que l’on doit porter sur son environnement. L’enseignement des sciences est perfectionné par :
- des visites dans des jardins
- des visionnages de documentaires scientifiques.

L’ART

L’art est une discipline importante dans une classe Montessori, même si peu de matériel existe. Son apprentissage est d’abord basé sur la reproduction de chants, de peintures, de sculptures, de tissages… pour ensuite laisser place à la création. Bien évidemment, des visites et des rencontres en sont les appuis majeurs.

À noter : la langue anglaise est mobilisée durant l’enseignement.

Retour